vous êtes ici : accueil > Infos DDFIP > Les sites de la DDFIP

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

Le CDC de Carcassonne évacué ! (mise à jour 20 décembre)

Le personnel du centre de contact de Carcassonne a été évacué, peu avant 14 heures 30, par mesure de sécurité à la suite de l’effondrement d’une grosse pièce de construction au dernier étage de l’immeuble, qui en compte quatre, qui s’est détachée des combles ou du toit.

La suite de l’article de la dépêche ci-dessous.
https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/27/2914509-carcassonne-evacuation-personnels-tresorerie-suite-effondrement.html

Notre section CGT a envoyé un mail à la direction afin qu’elle tienne au courant en direct de toutes les informations sur ce sujet. M. Quintin nous a répondu à 19h50 :

Bonjour,
...
Un élément interne important de la cheminée, situé entre le toit et le plafond du dernier étage s’est détaché et est tombé au milieu de l’espace de travail.
...
Les pompiers sont intervenus immédiatement et l’immeuble a été entièrement évacué. ...
A ce stade, et après analyse avec les responsables des pompiers, le dernier étage sera neutralisé (pas d’agent présent à cet étage) dans l’attente de l’expertise qui va être très vite réalisée et des travaux de contrôle et de sécurisation qu’il faudra sans doute conduire. La Direction générale a été informée.
Dès demain mercredi, l’équipe BIL est mobilisée, avec l’encadrement du CDC, pour faire réaliser les expertises nécessaires à une reprise normale de l’activité. Une organisation temporaire sera étudiée.
..."
Le vendredi 30 novembre à 7h32, le directeur a renvoyé aux élus du CHSCT et à leurs OS, un message précisant certains points :

"Des contrôles ont été fait sur l’ensemble de la toiture.
Un électricien a procédé ce matin au contrôle de l’ensemble des boîtes de dérivation de la zone concernée, le contrôle du système de chauffage/climatisation interviendra lundi prochain. Des devis ont été demandés. Tous les travaux sont financés par la Centrale.
Il aurait été constaté oralement que la structure du bâtiment n’a pas bougé, et que rien ne s’opposait au retour des agents dans le bâtiment (du RDC au 3ème étage), dans la mesure où les travaux de sécurisation avaient été terminés au 4ème étage.
Un rapport devait être produit dans la journée de jeudi, mais il n’a pas été reçu. Dans la mesure où ses conclusions constitueront le document d’appui pour permettre la réintégration des agents dans les étages, la réintégration est prévue pour lundi matin (sauf pour les agents en formation au rez-de-chaussée, qui reprennent aujourd’hui vendredi 30 novembre). M. Quintin ira rencontrer les agents du CDC à ce moment-là.
Par ailleurs, une expertise sera établie par un autre bureau de contrôle à la fin des travaux.
L’ISST (l’inspecteur sécurité et santé au travail), M.Durantin, est également informé du dossier en direct et a formulé ses premiers conseils..
Au retour des agents, une organisation provisoire va être mise en place pour la durée du chantier (prévue pour 3 semaine environ) pendant laquelle seuls 3 plateaux au lieu de 4 seront utilisés. Le 4ème étage restera interdit à tout accès pendant toute la durée des travaux."

Suite à de nouvelles questions de la CGT, le directeur précise que cette réorganisation est en cours mais consisterait à réaffecter les agents du 4ème étage sur les 3 autres étages. Nous attendons d’autres précisions sur les autres réponses avant de pouvoir en faire part à tout le monde.

NOUVEAUTES 11 décembre :

En vrac :
C’est la plus grosse des cheminées qui s’est écroulée, il y en a une deuxième dans le même état et qui va être détruite et sécurisée
Un mois avant environ : des craquements signalés ont été entendus.
Le toit n’aurait pas été réparé quand les travaux intérieurs d’accueil du CDC ont été faits. Un devis aurait peut-être même été, à l’époque, réalisé.
Des infiltrations d’eau étaient régulièrement signalées.
La question de la fragilité du balcon n’est pas résolue.
L’absence de blessures a été le fait d’événements circonstanciels très chanceux.
L’évacuation ne s’est pas passée dans de bonnes conditions.
Il est confirmé que des agents sont revenus pour des stages le mercredi et le jeudi sans explication du directeur. Ces derniers n’ont pas bénéficié d’autorisation d’absences exceptionnelles.
9 des 11 agents du 4ème étage travaillent désormais en tournante sur les postes laissés vacants au gré des semaines (formations, maladies, congés etc...)

Un CHS-CT exceptionnel est prévu ce 14/12 sur le sujet, les élus CGT demanderont des éclaircissements sur toutes ces questions. Un préavis de grève local CGT a été posé sur les questions immobilières également.

NOUVEAUTES 20 DECEMBRE

Compte rendu de la Réunion avec le directeur (Quintin) ici :
http://www.dgfip.cgt.fr/11/spip.php?article367

Que les collègues du CDC n’hésitent pas à nous contacter.




Article publié le 27 novembre 2018.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.